(418) 626-9338
               
 

FAQ physiothérapie

1. Est-ce que je peux consulter en physiothérapie sans référence médicale?

Oui, il est possible d'avoir accès directement à la physiothérapie sans référence médicale.

2. Est-ce que les services sont remboursés par les compagnies d'assurances?

Nous émettons des reçus suite à chacune de nos consultations. Nos services sont couverts par la plupart des régimes d'assurances collectives ou privées. Cependant, chaque compagnie d'assurances est différente, certaines peuvent demander une référence médicale avant l'évaluation en physiothérapie. Il est préférable de vérifier auprès de votre compagnie d’assurances avant de consulter.

3. Quelle est la fréquence du suivi?

Il est difficile de répondre à cette question sans avoir fait une évaluation au préalable. La fréquence du suivi varie d'un enfant à un autre et en fonction du diagnostic et de la sévérité de la problématique. Cependant, il est important pour notre équipe de fournir le maximum d'outils à la famille afin que la réadaptation puisse se poursuivre à la maison parallèlement au suivi en physiothérapie.

4. Quelle clientèle La clinique de physiothérapie pédiatrique dessert-elle?

Nos services s’adressent aux enfants de 0 à 18 ans ainsi qu’aux femmes au cours de la période périnatale. Nous vous invitons à consulter la section Services de notre site internet pour plus de renseignements.

5. Est-ce que vous voyez des enfants issus de l'adoption internationale?

Oui, certains enfants peuvent arriver et présenter un retard moteur en lien avec la sous-stimulation. Notre rôle est d'évaluer l'enfant et de guider les parents dans la stimulation à offrir au quotidien afin que l'enfant passe par toutes les étapes du développement moteur. Dans la majorité des cas, les progrès seront visibles très rapidement. À tout moment lors du suivi, si votre physiothérapeute se questionne par rapport à l'évolution de votre enfant, il vous orientera vers les ressources pertinentes.

6. Est-ce que vous voyez des enfants d'âge préscolaire ou d'âge scolaire?

Nous voyons tout enfant qui présente une problématique motrice globale. En bas âge, nous voyons les enfants qui ont des difficultés à acquérir les étapes menant à la marche (exemples : roulades, déplacements à 4 pattes, s’asseoir, marcher, etc.). Pour les enfants plus vieux, nous voyons tout enfant qui a de la difficulté dans les activités de motricité globale (exemples: difficulté dans les sauts ou les jeux de marelle, au tricycle ou à vélo, dans les balançoires, difficulté à attraper une balle ou un ballon, difficulté dans les activités sportives). Nous voyons également les enfants présentant des problématiques musculo-squelettiques tel que maux de dos ou douleur cervicale, problèmes posturaux ou suite à une fracture ou à une chirurgie.

7. Lors du suivi, est-ce que vous pouvez aller rencontrer les intervenants de mon enfant (garderie, école ou autre)?

Oui, il est possible de se déplacer pour aller rencontrer les intervenants afin de maximiser les objectifs de suivi de l'enfant. La physiothérapeute donnera des recommandations qui seront applicables dans son milieu et son quotidien. Il sera également intéressant pour la physiothérapeute de voir le profil de votre enfant en interaction avec ses amis dans son environnement. Les frais associés à ces visites peuvent être discutés en cours de suivi.

8. Est-ce que vous faites des suivis complets dans le milieu de vie des enfants ?

Oui, lors d'ententes particulières avec les parents.

9. Mon enfant a 15 mois et il ne marche pas. Est-ce que je devrais m'inquiéter?

Cela dépend du niveau actuel de développement. Si votre enfant a une belle variété de mouvement c'est-à-dire s’il s’assoit seul, s'il marche à 4 pattes, se lève debout avec appui et se tient debout avec appui, il n'y a pas lieu de s'inquiéter pour le moment. Toutefois, les progrès en position debout devraient être constants au cours des semaines à venir. Rapidement, votre enfant devrait être capable de se déplacer debout en poussant un objet roulant et il devrait commencer à tenir debout sans appui de façon momentanée. Si vers l'âge de 16 à 18 mois, votre enfant n'a toujours pas acquis la marche, il serait peut-être important de consulter en physiothérapie.

Si votre enfant a 15 mois mais qu'il ne présente pas les acquis moteurs mentionnés ci-haut, il serait recommandé de voir une physiothérapeute le plus rapidement possible afin d'évaluer les raisons de ses difficultés à acquérir la position debout.

10. Mon enfant se déplace sur les fesses au lieu d'utiliser la position 4 pattes. Est-ce que je devrais le corriger pour qu'il utilise le 4 pattes ?

Oui, le déplacement sur les fesses n'est pas à encourager car il ne favorise pas un bon alignement des jambes. Il ne permet pas de développer de bonnes réactions posturales et une bonne force musculaire des épaules, du tronc et des hanches. Si la force musculaire n'est pas développée, les déplacements à 4 pattes seront plus difficiles et ceci pourrait entraîner un retard à la marche ou des difficultés d’équilibre en position debout. Les déplacements à 4 pattes aident également à développer une bonne coordination motrice pour les activités motrices plus complexes. Une bonne façon d'encourager l'enfant à faire des déplacements à 4 pattes serait de le stimuler à monter des escaliers à 4 pattes.

11. À partir de quel âge est-ce que je peux mettre mon enfant sur le ventre ?

Dès les premiers jours de vie, l'enfant peut être mis sur le ventre en période d'éveil avec surveillance en respectant sa tolérance. Il est important de faire régulièrement de courtes périodes d'activités sur le ventre. Il est normal que l'enfant présente des signes d'effort lorsqu'il est dans cette position. Il ne faut pas s'inquiéter car rapidement l'enfant développera ses capacités et vous verrez des améliorations.

En période d'éveil, la position sur le ventre est une position essentielle. Elle permettra à l'enfant de redresser sa tête, d'acquérir un meilleur contrôle de celle-ci et d'améliorer la stabilité de ses épaules en prenant du poids sur ses avant-bras. De plus, la position sur le ventre est un prérequis aux déplacements à 4 pattes, étape importante pour le développement moteur ultérieur.

Toutefois, il est important de ne jamais faire dormir un enfant sur le ventre.

12. Quel est l'âge d'acquisition des différentes étapes du développement moteur global ?

Nous vous invitons à consulter la section des chroniques sur le développement moteur global.

13. Est-ce possible d'avoir une évaluation conjointe avec une ergothérapeute et/ou une orthophoniste afin de situer globalement le niveau de développement de mon enfant ?

Oui, notre équipe multidisciplinaire compte aussi un service d’orthophonie et d’ergothérapie pédiatrique. Les enfants sont donc en mesure de recevoir les services professionnels en ergothérapie, en orthophonie et/ou en physiothérapie au même endroit et par le biais d’une équipe concertée. De plus, il est possible d'avoir également des thérapies conjointes. Ce qui peut permettre d’englober plusieurs objectifs dans les interventions mais aussi de simplifier la vie des parents en limitant les déplacements et les rendez-vous.

14. Mon enfant présente une plagiocéphalie. Qui dois-je consulter et à quel moment est-il idéal de le faire?

Notre équipe peut vous offrir des services concertés en physiothérapie et en ostéopathie afin de favoriser l’évolution positive de la plagiocéphalie. La physiothérapie s’intéressera plus particulièrement à la mobilité cervicale afin de s’assurer que votre enfant peut aisément varier la position de sa tête et s’intéressera au positionnement au quotidien de votre enfant ainsi qu’au développement moteur de celui-ci afin de maximiser les périodes où l’enfant diminue l’appui sur la zone plus plate. L’ostéopathie s’intéressera quant à elle plus spécifiquement à la mobilité articulaire et musculaire afin de permettre une évolution positive de la plagiocéphalie tout au long de la croissance. Il est possible de consulter uniquement en physiothérapie ou uniquement en ostéopathie mais bien souvent l’amalgame des deux disciplines peut s’avérer bénéfique pour l’enfant. Finalement, il est important de consulter dès l’apparition de l’asymétrie du crâne afin de limiter l’évolution de la zone plus plate et favoriser rapidement l’application des conditions gagnantes à une évolution positive. Les nourrissons peuvent être vu dans les jours suivants leur naissance si le problème est déjà apparent.

FAQ

Physiothérapie

Orthophonie

Ergothérapie

Clinique physio●ergo●ortho pédiatrique | 1510, Boul. René-Lévesque Ouest, Québec (Qc) G1S 1X5